À l'heure du smartphone, comment bien choisir son SOCOTEL S63 ? 

Eh oui, car le bon vieux poste téléphone S63 de notre enfance reprend du service : cet élégant appareil en plastique véritable est devenu la potiche décorative indispensable à tout intérieur dans le vent qui se respecte (un peu comme la vieille lampe à pétrole d’antan) ; paradoxalement pourtant, ce n’est pas très joli et ça ne sert à rien, mais tout le monde en a un chez soi.

Broc 003

Cette photo et les 5 qui suivent ont été prises sur le vide-grenier du Quai de Jemmapes (Paris Xème) samedi 15 juin dernier.

Fabriqué et répandu en masse entre 1963 et 1985, ce téléphone filaire fixe (appréciez l’allitération), qu’il soit à cadran rotatif ou à clavier, se vend désormais d’occasion sur les marchés parisiens entre 20 et 80 € ; le prix – assez aléatoire – dépend de la couleur du modèle, de son état, de la tête du client, etc. Son design assez lourdingue et son look vaguement vintage le place au premier rang des objets convoités par les nostalgiques des seventies (un peu couillons sur les bords et pas trop difficiles à contenter).

Broc 009 

Le S63 est loin d’être une rareté : on en voit des kyrielles dans tous les vide-greniers de France et de Navarre… Son authenticité et son style sont reconnaissables au premier coup d’œil ; ce n’est pas vraiment une pièce de collection et encore moins une antiquaille, seulement voilà, comme il ne s’en fabrique plus depuis le milieu des années 80, on ne le trouve plus qu’en brocante, et de là à considérer qu’il s’agit d’un objet « ancien », il n’y a qu’un pas que certains marchands n’ont aucun scrupule à franchir.

Broc 002

Broc 007

Plus il est laid, plus il est coûteux ; aussi le modèle orange acidulé (qui est le plus prisé) ne sera pas cédé à moins de 70 €. D’aucuns prétendront qu’il a été fabriqué en un moins grand nombre d’exemplaires… (Eh oui, c’est bien le vieux U43 qu’on aperçoit juste derrière, l’ancêtre en bakélite noire, nettement moins flashy) :

Broc 008 

Son tarif à l’unité est approchant sur les sites de commerce en ligne. Curieusement, il est possible d’en acheter deux pour moins que le prix d’un ! (ou alors, c’est une question de millésime : le marché de 1976 serait plus rare que celui de 1977 ?) :

Broc tel 2

Mais il peut également atteindre des sommes exorbitantes :

Broc tel

 

Enfin, après tout cela, pour ceux qui y tiennent encore vraiment, je n’aurais qu’un conseil à donner : franchir les limites du périphérique parisien ! Car les prix dégringolent dès qu’on s’éloigne de la capitale, et le particulier qui déballe son S63 en vide-grenier de banlieue cherche moins à en tirer du profit qu’à s’en débarrasser.

Et voilà : j’en ai finalement trouvé un à Boissy-Saint-Leger (tout au bout de la ligne A du RER). Je l’ai payé 1 €, sans même négocier ! À ce prix là, ça ne valait pas la peine de s’en priver…

Broc 18